À La Une, Économie et affaires, Société, Tous

Des petites entreprises et organisations récompensés pour leur travail

Pendant la semaine des petites entreprises, du 17 au 21 octobre, la province fête le travail acharné des plus petites entreprises et organismes qui ont un impact important dans leur communauté. Horizon TNL n’a pas seulement été nominé pour un prix des Long Range Small Business Awards. L’organisme francophone tient également son propre concours pour les entreprises et organismes francophones de la province.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cody Broderick

IJL – Réseau.Presse – Le Gaboteur

Pour marquer la semaine des petites entreprises, le Long Range Business Committee organise une cérémonie de remise de prix pour récompenser les efforts des petites entreprises et organismes de la côte ouest de l’île. Pour la deuxième année consécutive, Horizon TNL, qui organise son propre concours pour les entreprises et organisations francophones, a été nominé dans la catégorie des organisations à but non lucratif.

Avec l’augmentation de la demande et la mise en place de nouveaux services, Diego Toledo d’Horizon NL est heureux que l’organisation soit reconnue pour le dur travail de l’équipe. «Ça donne l’impression qu’on s’aligne dans ce dont la communauté a besoin», confie le directeur général. 

«C’est une grosse machine!»

Pour répondre à la demande accrue, l’organisation s’est agrandie pour créer un département d’employabilité, d’immigration économique et de recrutement avec 2 nouveaux employés, avec Régis Guyot à la direction. «Il y a trois ans, on était une personne, c’était juste Régis – et maintenant on est quatre», explique monsieur Toledo. En effet, l’année dernière, l’organisation a réussi à placer 59 francophones dans des emplois dans la province. 

«C’est une grosse machine!», résume le directeur avec enthousiasme. 

Sur la côte ouest en particulier, Horizon TNL a participé à un développement économique croissant. Après une collaboration fructueuse avec les villes de Trois-Cailloux et de Grand’Terre, la région, qui était auparavant une zone morte, a réussi à installer sa première tour de téléphonie cellulaire en 2020 – un projet qui «a fait beaucoup de bruit», selon le directeur. 

Un panorama d’une ville côtière à la droite est l’océan et à gauche les bâtiments.
Si le Long Range Business Committee a reconnu le travail acharné d’Horizon TNL sur la côte ouest de l’île cette année, l’organisme francophone espère participer au développement économique de Stephenville avec des grands projets en vue tels que le développement de l’énergie éolienne et l’arrivée de drones à l’aéroport. Photo: Wikimedia Commons

Dans le secteur du tourisme en particulier, sous la conduite d’Andrew Hibbitts, l’organisme a contribué à faire briller le patrimoine acadien de la région. L’organisme a notamment établi un partenariat avec le festival d’été de Stephenville, la Friendly Invasion Festival, où les participants ont pu profiter d’«une journée dans le passé» grâce à des visites guidées à Grand’Terre. Selon le directeur d’Horizon TNL, l’organisme a aussi joué un grand rôle dans le recrutement d’employés bilingues dans des hôtels de la région.

Pour son avenir sur la côte ouest de l’île, Horizon TNL a les yeux rivés sur de grandes opportunités. Le directeur pense notamment aux discussions entourant le projet d’éoliennes de World Energy GH2 sur la péninsule de Port-au-Port et la Baie Saint-Georges, ainsi que l’arrivée prochaine des drones de Dymond à l’aéroport de Stephenville. «Ça va exploser à un moment donné puis ils vont avoir besoin d’une main d’œuvre [et] je souhaite qu’on puisse être considéré comme un partenaire valide pour solutionner ces problèmes.»

«Si on continue au moins à avoir cette reconnaissance année après année, juste avec ça je suis content.»

Encore plus de rayonnement pour les entrepreneurs francophones

Monsieur Toledo explique que Horizon TNL, avec son propre prix, sélectionne un entrepreneur, une entreprise ou une organisation francophone pour récompenser ceux et celles avec «une vision pour la francophonie».

L’année dernière, le peintre Michael Lainey de l’Island Studio Art Gallery – Galerie d’art à Grand’Terre a remporté le concours. L’année précédente, le trophée est allé à l’organisme communautaire Association régionale de la côte ouest (ARCO). Pour la troisième année du concours, Horizon TNL garde la surprise jusqu’à la cérémonie qui aura lieu plus tard cette semaine.

Des opportunités dans le secteur culturel, en français

Le Réseau culturel francophone de la Fédération francophone de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL) a lancé une nouvelle ressource pour les personnes qui cherchent un emploi, des ateliers, des concours ou des opportunités de bénévolat dans le secteur culturel.

Mis à jour quotidiennement par la coordinatrice du Réseau culturel, Agnès Mamet, la page web annonce actuellement des appels d’artistes pour des festivals et événements comme la Bonavista Biennale et la semaine de Fogo Island Arts. Les détails du concours Arts et Lettres sont également disponibles sur le site, ainsi qu’un appel d’Explore TNL pour des guides d’expression française.

Ces opportunités, et bien d’autres, attendent ceux qui sont intéressés ici: www.francotnl.ca/fr/services/arts-et-culture/appels-d-offres/ 

À lire aussi: 

Une pancarte blanche avec une bordure en bois rouge. Au centre est un dessin de deux éoliennes noires avec «NO! NON! MOQO!» en bas. Les éoliennes sont derrière un rouge cercle rouge avec une barre au centre.

Généreux les 10 millions de dollars de John Risley?

Le 16 octobre dernier, le milliardaire néo-écossais John Risley annonçait l’engagement de sa société World Energy GH2 de distribuer 10 millions de dollars sur trois ans dans les localités touchées par la construction de son mégaprojet éolien-hydrogène-ammoniaque sur la côte ouest de Terre-Neuve.

Lire la suite »
Une personne paye avec une carte à un comptoir de magasin.

Augmenter le salaire minimum, est-ce assez?

L’économie actuelle ne facilite pas la vie des personnes au Canada qui peinent à suivre l’inflation. Augmenter le salaire minimum peut alléger leurs difficultés mais, de l’avis général, il en faudra plus pour reconnaître les travailleurs à leur juste valeur. 

Lire la suite »
Un chantier minier d’une vue aréienne.

Le courant passe entre la minière IOC et le CNA

La Compagnie minière IOC et le Collège de l’Atlantique Nord/College of the North Atlantic (CNA) à Labrador City ont lancé, le 3 octobre dernier, un nouveau programme de formation spécialisée pour améliorer les compétences des électriciens d’entretien en fonction des dernières avancées en matière d’exploitation et de technologie minières.

Lire la suite »

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment