Éditorial

35 ans et droit devant!

Alors que Le Gaboteur célèbre son 35e anniversaire, la présidente du conseil d’administration Nathalie Brunet annonce un vent de changements au journal, dont l’édition anniversaire est la dernière que signe Jacinthe Tremblay comme rédactrice en chef.

Le Gaboteur a vu le jour le 5 octobre 1984. C’était le début d’une belle aventure qui dure maintenant depuis 35 ans. Dans un court éditorial non signé, on pouvait lire dans son premier numéro :

« Voici notre propre journal francophone de Terre-Neuve et de Labrador. L’équipe de ce projet a consacré de longues heures pour que ce journal soit publié. Maintenant, c’est à vous les francophones de cette province de déterminer si Le Gaboteur va continuer. »

Nous connaissons la réponse : votre journal est toujours vivant! Le legs de ses fondateurs, des bénévoles qui ont pris soin de son développement et parfois de sa survie, des centaines de personnes qui ont nourri ou lu ses pages depuis 35 ans est immense. Nous, du conseil d’administration et de l’équipe du journal, sommes conscients d’y être les héritiers d’un trésor. MERCI!

Mais comme les fondateurs du journal, nous, du conseil d’administration, avons le devoir de bâtir encore en regardant devant. Et voilà donc qu’au cours des derniers mois, nous avons travaillé dans cette direction. C’est que nous avions plusieurs défis à relever pour poursuivre l’aventure sur des bases solides.

Vent de changement

Nous avons lancé un appel d’intérêt pour combler le poste de direction générale du Gaboteur à cause du départ à la retraite annoncé de la directrice actuelle, Jacinthe Tremblay. Nous avons trouvé la perle rare. En poste dès maintenant comme directeur général adjoint, Étienne Vuillaume prendra le relais aux commandes du journal cet automne. Les présentations d’usage suivront dans la prochaine édition.

Nous cherchions depuis quelques mois des espaces de travail mieux adaptés aux exigences de la production journalistique, faites de salles de rédaction à aires ouvertes. Nous les avons trouvés au deuxième étage du 223-233 de la rue Duckworth, au centre-ville de St. John’s, à quelques jets de pierre du 253 de la même rue, où logeait le journal au début des années 2000. Au même moment, nos voisins immédiats au Centre des Grands-Vents, le RDÉE TNL, étaient à l’étroit dans leur suite. Au moment où vous lisez ces lignes, Le Gaboteur est sur Duckworth et des agents du RDÉE TNL travaillent dans nos anciens bureaux du 65, chemin Ridge.

Nous voulions aussi dépoussiérer les Statuts et règlements de votre organisme. Nous vous proposerons, à l’assemblée générale annuelle du 6 novembre prochain, une refonte complète de ces textes qui balisent nos actions.

Changement proposé qui tient à coeur au conseil d’administration dans cette refonte : le passage de 5 à 7 du nombre de membres du conseil d’administration. Cette hausse souhaitée vise à refléter encore plus la diversité de notre lectorat et de notre francophonie.

Vous l’aurez compris : le conseil d’administration du Gaboteur Inc. et l’équipe du journal entendent bien continuer à naviguer encore longtemps. Mais comme l’avait si bien écrit l’équipe pionnière de ce journal, « c’est à vous de décider si Le Gaboteur va continuer ».

Un éditorial de Nathalie Brunet, présidente du conseil d’administration du Gaboteur Inc. publié dans l’édition du 7 octobre 2019.

Photo de couverture : Jacinthe Tremblay, rédactrice en chef du numéro anniversaire publié le 5 octobre 2019, et Nathalie Brunet, présidente du conseil d’administration. (Photo : Marilynn Guay Racicot)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *