65, Chemin Ridge, St. John's, TNL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Nouvelle école à St. John’s : le CSFP veut entendre le public

CSFP Gaboteur

L’ouverture, en septembre 2022,  d’un deuxième centre scolaire et communautaire dans la région de St. John’s, est toujours dans les cartons du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP). Des consultations publiques sur ce projet auront lieu en octobre à Mount Pearl et Conception Bay South.

Rappel. L’École des Grand-Vents, construite et conçue pour accueillir moins d’une centaine d’élèves, déborde depuis longtemps. De plus, ses installations ne permettent pas d’offrir des locaux (gymnases, laboratoires, etc), adaptés aux besoins de l’intermédiaire et du secondaire. Le CSFP réclame donc, depuis plusieurs années, la construction d’une deuxième école dans la région de St. John’s.

En 2017, le gouvernement provincial a reconnu ce besoin. Il a donné le feu vert et financé l’ouverture d’une école francophone intermédiaire et secondaire dans les locaux de l’école Holy Cross du district anglophone, devenue depuis Rocher-du-Nord. L’entente entre le gouvernement et le CSFP pour l’utilisation de ce bâtiment est d’une durée de cinq ans. Cette école est actuellement fréquentée par 32 élèves.  

Dans son budget 2018, le gouvernement provincial a consenti des crédits de 400 000 $ pour les études menant à la construction de cette nouvelle école qui, selon les déclarations publiques du CSFP, accueillera des élèves de la maternelle à la 12e année et sera située à l’ouest de St. John’s. Les consultations qui seront tenues dans les prochaines semaines sont un des volets de ces études.  

Identifier besoins et terrain

Ces rencontres publiques visent à présenter les besoins d’une nouvelle infrastructure scolaire et communautaire dans la région de la capitale et l’état des démarches en cours par le CSFP pour atteindre cet objectif. La clientèle visée pour cette nouvelle installation, les emplacements potentiels et l’échéancier visé pour ce projet seront aussi à l’ordre du jour. Le CSFP veut également lors de ces rencontres recueillir les commentaires du public.

Lors d’une réunion similaire tenue le 21 juin dernier qui avait réuni une quarantaine de participants, le CSFP avait en partie levé le voile sur un emplacement possible pour cette infrastructure. Le quartier de St. John’s en développement de Galway, dont le principal promoteur est l’ancien premier ministre Danny Williams, était alors identifié comme la terre d’accueil d’un établissement accueillant à la fois des locaux d’enseignement en français langue première et des espaces communautaires. Selon nos sources, un deuxième emplacement possible aurait été identifié à Mount Pearl.

Les prochaines consultations publiques se tiendront à 19 h le mardi 16 octobre 2018 à Mount Pearl au Gloria Pearson Community Center et le mardi 23 octobre 2018 à Conception Bay South (lieu à déterminer). 

Tâter le pouls à Stephenville

Le CSFP sondera également la population de Stephenville le 1er novembre prochain quant à l’intérêt d’offrir l’enseignement en français langue première dans cette localité. La consultation publique aura lieu à 19 h à l’hôtel de ville. Aux dires du CSFP, le maire actuel, Tom Rose, a démontré une franche ouverture à tisser des liens avec la communauté francophone.

Deux écoles desservent la population francophone de la côte ouest, sur la péninsule de Port-au-Port, à plus de cinquante kilomètres de Stephenville.

Par Marilynn Guay Racicot et Jacinthe Tremblay

(Article publié dans Le Gaboteur du 8 octobre 2018)

Laisser un commentaire