Derrière notre couverture: une serre dans le jardin

Derrière cette magnifique serre en bois sur la une de notre édition du 19 avril 2021 se cache Tony Reid, «un jardinier d’arrière-cour ordinaire». Le Terre-Neuvien nous offre ici son histoire personnelle avec mère Nature en nous racontant sa philosophie de jardinier.

Tony Reid, Upper Island Cove
Traduction Le Gaboteur

Cela fait maintenant vingt-cinq ans que je cultive les légumes et expérimente avec eux. Mon grand-père et mon père avaient tous deux leur propre jardin, et notre maison est aujourd’hui construite là où ils faisaient pousser leurs pommes de terre!

J’ai commencé par des légumes «d’extérieur» ordinaires comme les pommes de terre, les carottes, les navets, etc., et j’ai progressé jusqu’à avoir une serre où je cultive tout, des légumes verts, des épinards, de la laitue, de l’aneth, des poivrons et une abondance de tomates.

La serre est «mon bébé». Elle mesure 8 pieds sur 10 pieds et je l’ai construite moi-même. Elle comprend des bacs de jardinage extérieurs fixés sur les côtés, que je vais agrandir cet été.

C’est un passe-temps pour moi, et les récompenses sont grandes. Je m’occupe à 100% de tout ce que je cultive. Cela implique de recevoir et de donner des conseils en permanence. Je reste simple: je cultive ce que je mange et je n’utilise pas d’engrais «sophistiqués» achetés en magasin.

Pour que les produits soient plus organiques, les engrais que j’utilise sont des remèdes maison et sont naturels, comme le thé de varech, l’eau de coquille d’œuf, la poudre d’os et d’autres remèdes que nos pères et grands-pères utilisaient.

Ma citation principale est «ne dites pas “j’aurais dû”,  et ne prévoyez pas puis oubliez».

Cela demande du travail, du temps, de la patience et de la recherche. Vous aurez de bonnes et de mauvaises années. Mais surtout, vous devez profiter et prendre soin de ce que vous décidez de planter.

Bonne culture! De la part de Tony Reid, «un jardinier d’arrière-cour ordinaire».

Photo courtoisie de Tony Reid

Behind the beautiful wooden greenhouse on the front page of our April 19, 2021 edition is Tony Reid, “an ordinary backyard gardener.” Here, the Newfoundlander offers us his personal story with Mother Nature as he shares his gardening philosophy.

Behind the cover: Greenhouse in the Garden
Tony Reid, Upper Island Cove
Version originale

I have been growing and experimenting with vegetables for the past twenty-five years. Both my grandfather and father had their own gardens, and our house is built where they used to grow their potatoes!

I started with regular “outside” vegetables such as potatoes, carrots and turnip and such and progressed to having a greenhouse where I enjoy everything from greens, spinach, lettuce, dill, and peppers to an abundance of tomatoes.

The greenhouse is “my baby”. It is 8feet by 10feet and I built it myself. It includes outside beds attached on the sides and I will be extending the outside beds this summer.

To me it is a hobby, and the rewards are great. I give 100% care in everything I grow. It always involves getting and giving advice constantly. I keep it simple including: grow what I eat and do not use “fancy” store bought fertilizers.

To keep the produce more organic, the fertilizers I use are home remedies and from nature such as kelp tea, egg-shell water, bone meal and other remedies that our fathers and grandfathers used.

My main quote is “don’t say should’ve and don’t set it and forget it”.

It takes work, time, patience and research. You will have good years and bad. Most of all you get to enjoy and take care of whatever you decide to plant.

Happy growing from “a regular backyard gardener” Tony Reid.

Photo courtesy of Tony Reid

Laisser un commentaire