65, Chemin Ridge, St. John's, TNL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Bannir ou non les sacs de plastique à TNL? Le gouvernement veut votre avis

Forêt de plastique St. John's

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a lancé le 5 mars une consultation publique en ligne sur l’usage de sacs de plastique à usage unique.

Le coup de sonde vise à connaître les impacts d’une telle interdiction sur les entreprises et le grand public, ainsi que d’identifier des mesures de mitigation pour réduire les impacts sur les utilisateurs et les distributeurs et les fabricants de ces sacs.

Un questionnaire en ligne est disponible sur le site www.engagenl.ca (en anglais seulement). Des mémoires écrits peuvent également être présentés par courriel à l’adresse plasticbagconsultations@gov.nl.ca ou postés à : Plastic Bag Consultations, Department of Municipal Affairs and Environment, P.O. Box 8700,St. John’s, NL, A1B 4J6. La date limite pour participer à cette consultation est le 27 mars.

Le conseil d’administration de Municipalities Newfoundland and Labrador (MNL) a vivement réagi à l’annonce de la consultation gouvernementale sur l’interdiction des sacs de plastique à usage unique. Son président Tony Keats y voit un grand recul. « Nous croyions que cette interdiction était imminente. Le mois dernier seulement, le ministre des Affaires municipales avait déclaré publiquement qu’une décision – pas une consultation, serait annoncé dans les prochaines semaines (notre traduction) », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les membres de MNL ont voté très largement à deux reprises en faveur d’une interdiction. « La dernière chose que nous voulons est qu’un tel enjeu environnemental devienne politisé pendant la prochaine élection provinciale. Le gouvernement a déjà réuni tous les groupes concernés pour une consultation. C’est maintenant le temps de l’action », peut-on lire dans le communiqué. 

Malgré son opposition à la consultation, MNL a lancé un appel à tous de remplir le formulaire de consultation en ligne et de réclamer la mise en place de l’interdiction dans les meilleurs délais.    


VOUS AIMEZ CET ARTICLE?
ABONNEZ-VOUS POUR AVOIR ACCÈS À TOUT LE CONTENU DU GABOTEUR!


Forêt de plastique Terre-Neuve
La tristement célèbre forêt de plastique de St. John’s que découvrent les randonneurs de la East Coast Trail montre l’étendue du problème. En plus de longer l’océan, une portion du sentier Sugarloaf est adjacent au dépotoir municipal, où des milliers de sacs de plastique à usage unique jonchent les arbres, après avoir été emportés par le vent.  (Photo : Marilynn Guay Racicot / Le Gaboteur)

Le 11 mars, à bas les sacs

Le regroupement municipal a aussi rappelé qu’il planifiait, en collaboration avec Plastic Bag NL, une autre Journée d’action en faveur d’une telle mesure, le 11 mars. Intitulée #BanTheBag, cette campagne virtuelle fait suite aux demandes des membres de MNL qui ont appuyé, deux fois plutôt qu’une, une résolution en faveur de l’interdiction provinciale des sacs en plastique à usage unique.

MNL encourage de plus tous les conseils municipaux de la province à écrire au ministre des Affaires municipales et de l’Environnement Graham Letto pour inciter le gouvernement provincial à protéger l’environnement marin en interdisant les sacs de plastique à usage unique.

Initiatives locales

En raison de la position géographique de l’île de Terre-Neuve, l’adoption d’une telle mesure pourrait avoir un effet encore plus important sur la réduction de plastique qui affecte la vie marine.

Or, au lieu d’attendre qu’une législation entre en vigueur, certains commerces et communautés ont déjà emboîté le pas à la province. C’est le cas de la municipalité de Twillingate et de celles qui composent l’île voisine New World, dont quatre commerces et supermarchés n’offrent plus de sacs à usage unique à leurs clients depuis le 1er février dernier. Ces communautés ont reçu l’appui de Pêches et Océans Canada qui a distribué 1500 sacs réutilisables aux résidents.

Le 1er novembre dernier, la Newfoundland Liquor Corporation a laissé tomber les sacs à usage unique au profit de sacs en papier ou réutilisables dans l’ensemble de ses 29 succursales.  À elle seule, cette initiative permettra de réduire la distribution de sacs de plastique à usage unique de 5 millions par année. Cela représente environ 5 % de l’utilisation de sacs de plastique à usage unique dans la province, qui s’élève actuellement à près de 100 millions.

Un texte de Jacinthe Tremblay et Marilynn Guay Racicot 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *