65, Chemin Ridge, St. John's, TNL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

L’école Notre-Dame-du-Cap fermée jusqu’à nouvel ordre

École Notre-Dame-du-Cap

L’école Notre-Dame-du-Cap, qui accueille près de 40 élèves francophones de la maternelle à la 8e année à Cap-Saint-Georges sur la péninsule de Port-au-Port, devra rester fermée jusqu’à la fin de l’année scolaire 2018-2019 pour des raisons de sécurité.

Cette décision a été prise par le ministère des Transports et des Travaux publics à la suite d’une inspection de la structure de l’établissement scolaire effectuée plus tôt en février par une firme d’ingénierie.

Cette annonce survient après que l’école ait été fermée plus tôt cette semaine en raison d’un problème de plomberie. Le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP) assure que les deux événement n’étaient pas reliés. L’inspection par la firme d’ingénierie a eu lieu à la mi-février et un rapport remis au ministère des Transports et des Travaux publics le 8 mars dernier a mené à cette décision de fermer l’école.

« Un plan de réaménagement temporaire des élèves et du personnel sera mis en place rapidement afin que les cours puissent reprendre dans les plus brefs délais », peut-on lire dans l’annonce diffusée sur la page Facebook de l’école Notre-Dame-du-Cap jeudi 14 mars en milieu d’après-midi.

Solutions temporaires et séance d’information

Deux solutions sont présentement envisagées par le CSFP. La première serait de relocaliser temporairement les élèves dans l’école de langue anglaise Our Lady of the Cape située en face de l’école Notre-Dame-du-Cap. « J’ai parlé à mon homologue du district scolaire anglophone et il m’a confirmé que l’établissement était ouvert à accueillir nos élèves pour une période temporaire », a affirmé au Gaboteur la directrice générale du CSFP Kim Christianson.

L’autre solution serait de transporter les élèves à l’école francophone Sainte-Anne à La Grand’Terre, située à 20 kilomètres de Cap-Saint-Georges. Les élèves 9e à la 12e année qui résident à Cap-Saint-Georges font déjà le trajet jusqu’à la communauté voisine, puisque l’offre de cours de l’école Notre-Dame-du-Cap s’arrête à la 8e année. « Cela impliquerait toutefois de longs trajets pour les plus jeunes élèves », croit Mme Christianson.

« Avant de prendre une décision, on doit consulter les parents », précise Mme Christianson, qui sera dépêchée sur place aujourd’hui pour rencontrer le personnel et les familles des élèves. Une session d’information aura lieu ce soir, vendredi 15 mars, à 18h, au Centre des Terre-Neuviens français.

Plus de détails à venir dans Le Gaboteur du 25 mars 2019.

Un texte de Marilynn Guay Racicot | Photo : Courtoisie du CSFP

Laisser un commentaire