Alerte météo : Dorian en route vers Terre-Neuve

Dorian passera d’ouragan à tempête tropicale à son arrivée à Terre-Neuve-et-Labrador demain 8 septembre en après-midi, avec des avant-goûts dès ce soir dans certaines régions de la province. Faut-il moins s’en inquiéter? Pas vraiment, conclut Le Gaboteur à la lumière d’une entrevue réalisée à midi, le 7 septembre, avec le météorologue Serge Desjardins, du Centre canadien de prévision des ouragans d’Environnement Canada.

Les régions les plus touchées seront la côte sud, la côte ouest et la péninsule nord de Terre-Neuve ainsi que la côte sud du Labrador. Ailleurs sur l’île de Terre-Neuve, gros vents et pluie sont également attendus mais avec des niveaux moindres.

Trajectoire de Dorian en Atlantique. Mise à jour d’Environnement Canada le 7 septembre 2019, à 15 h.

Trajectoire et impacts

« Avez-vous accès à Internet? Allez d’abord consulter la carte de la trajectoire de Dorian », a d’abord conseillé monsieur Desjardins. Cette carte, mise à jour régulièrement, est disponible en cliquant ICI.

La ligne bleue sur cette carte désigne la trajectoire la plus probable de Dorian alors que les secteurs en jaune sont ce que les météorologues appellent le cone d’incertitude. « Les régions situées à la droite la trajectoire seront touchées principalement par des vents forts alors que celles que l’on retrouve à gauche de la trajectoire seront principalement frappées par des pluies abondantes », a-t-il d’abord expliqué.

Les cercles bleus désignent pour leur part le statut de Dorian pendant son passage en Atlantique. Lorsqu’ils sont pleins, Dorian est encore un ouragan. Lorsqu’ils sont hachurés, c’est une tempête tropicale. « Quand Dorian traversera le golfe Saint-Laurent, les vents perdront un peu d’intensité à cause de la froideur de l’eau et Dorian deviendra une tempête tropicale», a indiqué le météorologue tout en précisant que cette « rétrogradation » n’en changera pas substantiellement les impacts.

« On doit s’attendre à des branches d’arbres cassées, des toitures et des revêtements extérieurs arrachées et des pannes d’électricité. Selon les types de sol, des arbres peuvent aussi être déracinés », a-t-il résumé.  Environnement Canada a ajouté des prévisions d’inondations dans les secteurs de Port-aux-Basques et de la côte sud après l’entrevue.

« Quand un ouragan devient tempête tropicale, c’est que sa structure a changé : elle a perdu son oeil mais il peut se trouver des conditions similaires à celles d’un ouragan à certains endroits », a-t-il souligné.

Vents de force ouragan

En consultant les prévisions détaillées publiées par Environnement Canada pour la province, également mises à jour régulièrement par Environnement Canada, on constate que des alertes d’ouragan sont toujours en vigueur pour certains secteurs de l’ouest de Terre-Neuve et du sud du Labrador. « Nous émettons ces avertissements là où nous prévoyons que les vents soutenus auront la même intensité que ceux d’un ouragan, à 90 à 110 km/ heure, avec des rafales 120 km/heure, et des pointes pouvant aller jusqu’à 150 km/heure », a précisé monsieur Desjardins.

De tels avertissements sont en vigueur dans les régions de Channel-Port-aux-Basques, de la baie Saint-Georges – où se trouvent entre autres les centres communautaires francophones de Cap-Saint-Georges, la Grand’Terre et l’Anse-à-Canards, la région de Corner Brook et celle entre Parson’s Pond et Hawkes Bay.

Perturbations et fermetures annoncées  

Avant même son arrivée, Dorian a déjà forcé les touristes et résidants qui souhaitaient arriver à Terre-Neuve et dans certaines localités du Labrador le samedi 7 septembre ou le dimanche 8 septembre à changer leurs plans. Plusieurs traversées de Marine Atlantique entre North Sydney et ses deux terminaux à Terre-Neuve, à Port-aux-Basques et Argentia, ont été reportées. Les changements d’horaires sur ses navires sont disponibles ICI. Labrador Marine a également annoncé l’interruption de son service entre Blanc Sablon et St. Barbe pour le 8 septembre et annoncé des mises à jour à venir sur son site Internet.

Les bouleversements du trafic aérien dans les aéroports de la province à l’aéroport international ont déjà débuté le samedi 7 septembre avec l’annulation des arrivées et départs en direction d’Halifax par tous les transporteurs. Les vols seront aussi perturbés aux aéroports de St. John’s, Deer Lake, Gander et Goose Bay le 8 septembre, avec des effets en cascade les jours suivants.

Parcs Canada a pour sa part pris la décision de fermer toutes ses installations et services dans le parc national du Gros-Morne et dans les lieux historiques de Port-au-Choix, l’Anse-aux-Meadows et Red Bay à compter le 17 h le 7 septembre et toute la journée du 8 septembre.

Il y a vent et vent…

« Des rafales de 80 à 100 kilomètres à l’heure en hiver et des vents forts se sont pas rares à Terre-Neuve. La différence, à l’occasion d’ouragans et de tempêtes tropicales, c’est qu’il s’agit de vents soutenus qui soufflent à cette vitesse, sans interruption pendant de longues périodes, avec des rafales encore plus fortes », a rappelé Serge Desjardins.

Ouragan ou tempête tropicale? Qu’importe: il ne faut pas prendre les forces de la nature à la légère.


Malgré ouragan et tempête tropicale, ne ratez pas le retour du Gaboteur, en versions papier et numérique, le 9 septembre.

Laisser un commentaire