COVID-19, Politique, Société, Tous

Une seconde manifestation dans la région

Un second rassemblement pacifique en appui au convoi «de la liberté» rassemblant des citoyens de Fermont et de l’Ouest du Labrador, mais aussi quelques travailleurs d’entreprises et de l’extérieur de la région favorables à ce mouvement populaire, s’est tenu dans le stationnement des camionneurs adjacent au Centre des mesures d’urgence, qui abrite la caserne 12 des pompiers, à Fermont, le 12 février dernier.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Photo: Éric Cyr

Éric Cyr

La barrière linguistique n’a pas freiné l’élan des quelque deux cents participants et sympathisants très motivés, informés de l’événement grâce aux réseaux sociaux, qui se sont succédé et dont certains sont venus un moment afin d’encourager les participants alors que d’autres se sont agglutinés, debout ou assis sur des chaises pliantes, autour d’un feu de camp par une très froide soirée hivernale en écoutant de la musique et en dansant. Un appareil de cuisson sur le gril (barbecue) était disponible sur place afin que les gens qui le souhaitaient puissent se cuisiner un repas. Du chocolat chaud et des hot-dogs étaient offerts.

Pour la fin des mesures sanitaires

Selon les organisatrices de cette autre manifestation régionale, Mélanie L’Amoreaux, Isabelle Grenier et Sharon Derosby-Dugas, dont le leitmotiv est la liberté individuelle et qui souhaitent la fin des décrets de l’état d’urgence sanitaire dans les provinces et les territoires au pays, l’objectif de ce deuxième regroupement du genre au sud du 52e parallèle est de faire connaître le mécontentement, voire l’exaspération, d’une grande partie de la population face aux mesures sanitaires imposées par les gouvernements fédéral et provinciaux qui perdurent depuis bientôt deux ans dans le cadre de la pandémie de Covid-19 et qu’elles souhaitent voir disparaître. 

L’organisatrice principale, Mme L’Amoreaux, confie:

«Cette manifestation familiale, festive et joviale s’adressait à tous. Ça fait deux ans qu’on nous interdit toute forme de plaisir et nous avons décidé de témoigner notre appui à la cause du mouvement national, Le convoi de la liberté, amorcé par des camionneurs. Nous manifestons en faveur de l’abolition des mesures sanitaires abusives et discriminatoires qui vont, selon nous, à l’encontre des droits de la personne. Nous sommes pro-choix et nous valorisons les décisions individuelles de chacun dans le respect mutuel. Nous considérons que nos droits et libertés sont brimés par ces dispositions censées nous protéger. Dans une société démocratique, les citoyens devraient pouvoir prendre leurs propres décisions de façon éclairée. Nous ne sommes pas contre la vaccination, je suis moi-même triplement vaccinée, mais nous sommes pour la liberté de choisir sans devoir subir de discrimination et de jugement comme dans les commentaires insultants lancés par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui méprise ceux qui ne pensent pas comme lui. Nous sommes fatigués d’être contrôlés, intimidés et menacés par certains élus. Nous exprimons notre ras-le-bol en nous tenant debout! Nous prônons des valeurs de tolérance. Il est grand temps que la vie reprenne son cours normal.»

Comme pour célébrer un inévitable vent de changement, des feux d’artifice lancés du mont Daviault et orchestrés par l’artificier, Sébastien Gauthier, ont clôt l’événement.

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment