Nouvelles de nous, Opinions, Tous

Une lectrice devenue rédactrice

Rencontrer des personnes de tout horizon, observer, écouter, échanger, comprendre, analyser, découvrir, créer, écrire, se questionner et se remettre en question, réviser, éditer, relire, et collaborer: pendant presque un an, j’ai eu l’immense privilège de faire partie de l’équipage du Gaboteur, un journal qui en aura vu passer des passionné(e)s depuis 38 ans!
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Coline Tisserand

Mot de rédaction

Photo: Mourad Saadi

Toutes ces personnes – qu’elles soient pigistes, collaboratrices ou salariées – ont été et sont encore animées de la même volonté: informer, transmettre des histoires et raconter Terre-Neuve et le Labrador en français. J’en fais partie.

Arrivée à St. John’s en août 2018, je me souviens très bien de mes sentiments en ouvrant pour la première fois ce journal francophone: surprise d’abord, curiosité, réconfort et attachement! J’allais pouvoir découvrir et comprendre mon nouveau lieu de vie à travers une diversité de voix et de personnes d’ici et d’ailleurs. Et savourer toutes ces histoires dans ma langue maternelle.

Je n’aurais jamais cru, trois ans plus tard, avoir la chance de pouvoir participer aux publications de ce média qui m’a accompagné depuis mes débuts dans la province.

Ce premier numéro de 2022, qui explore notamment notre hiver sous une perspective poétique, est aussi le dernier auquel je participe en tant que rédactrice en chef. Cette expérience comme rédactrice fut riche en rencontres, collaborations, découvertes, ainsi qu’en apprentissages stimulants.

Je remercie l’équipe passée et actuelle – notamment Cody Broderick, Rose Avoine-Dalton, Jessie Meyer, Patrick Renaud, Jacinthe Tremblay et Patrice Francoeur -, les journalistes pigistes, le conseil d’administration, ainsi que vous, lecteurs et lectrices, de m’avoir laissée embarquer dans l’aventure en 2019, et de m’avoir fait confiance pendant ces huit derniers mois.

Ce que je souhaite au journal pour cette nouvelle année? De l’énergie créatrice, de la curiosité, des nouvelles plumes, de la fraîcheur, et de maintenir sa rigueur journalistique et son esprit critique.

Et à vous, qui nous lisez, de commencer 2022 en douceur, de mettre de la poésie et de la créativité dans votre hiver, et de ne pas baisser les bras malgré les nouvelles parfois décourageantes.

Bon vent Le Gaboteur!

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment