Communautaire, Société, Tous

Une année communautaire mouvementée par la pandémie

L’Association communautaire francophone de Saint-Jean (ACFSJ) a tenu sa 18e assemblée générale annuelle (AGA) le 17 juin dernier sous un format hybride en virtuel et en présentiel au Centre des Grands-Vents à St. John’s. Outre l’examen du rapport annuel 2020-2021 et l’élection des trois membres, les répercussions de la COVID-19 sur l’association et ses activités ont bien entendu été au cœur des discussions de l’AGA.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Danielle Morin, la présidente de l’ACFSJ, a démarré cette 18e assemblée générale par un mot de bienvenue. «L’année qui s’est écoulée a été, une fois de plus, une année de défis et d’adaptation à une situation qui paraissait ne plus finir,» a-t-elle déclaré. «C’est dans ce contexte de réglementations et de restrictions que l’association a continué malgré tout à offrir des activités à ses membres.»

«À la porte de la communauté»

L’équipe de l’ACFSJ, menée par la directrice générale Émilie Marchal, a en effet vu énormément de projets annulés et a souvent dû recommencer ses efforts à chaque nouvelle mesure sanitaire adoptée au niveau provincial ou fédéral au cours de la pandémie.

Malgré tout, Danielle Morin a tenu à souligner que cette situation particulière à pousser l’équipe à se montrer créative et trouver de nouvelles idées pour rester connecté avec les membres et la communauté locale de St. John’s. Par exemple, l’initiative «Le bon panier» mise en place durant l’été 2020 dans le cadre du projet global «À la porte de la communauté», a permis de rejoindre les familles qui étaient isolées pendant plusieurs mois à travers la distribution de paniers de produits frais locaux. Plusieurs autres distributions ont été organisées au cours de l’année afin de maintenir le lien communautaire.

Un bilan financier enviable malgré une année difficile

Charly Mini, le trésorier du conseil d’administration a ensuite présenté les états financiers de l’année écoulée. Bien que la pandémie ait énormément affecté les coûts et les dépenses de l’année financière 2020-2021, le trésorier a indiqué un surplus de revenus dans le budget.

L’association a en effet vu une perte de revenus des locations externes en raison des activités externes qui ne pouvaient plus se dérouler dans son Centre. Elle a cependant aussi eu beaucoup moins de dépenses lors de la fermeture de ses portes pour ce qui est des cachets d’artistes – plusieurs concerts annulés -, des déplacements en bus scolaires et du nettoyage du Centre. Ce surplus a permis à l’équipe de se doter de de nouveaux ordinateurs, tout en maintenant un surplus sur le budget initial.

Élections et départ salué

La soirée s’est conclue avec l’élection de trois nouveaux membres au conseil d’administration de l’ACFSJ. Toutes élues à l’unanimité, Mélisande Alric remplace donc Danielle Morin à la présidence, qui elle, prend le poste de vice-présidente. Tasneem Jaffur, quant à elle, a été élue deuxième conseillère.

Pour terminer l’AGA, tous ont tenu à remercier Émilie Marchal, qui a quitté le poste de directrice générale qu’elle occupait depuis 2017. Remerciée avec des fleurs et un cadeau, la jeune femme a été félicitée pour son travail lors de cette année particulièrement tumultueuse.

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment