À La Une, Économie et affaires, Société, Tous

Un acadien retaille les townies

Niché dans une rangée de vieux bâtiments du centre-ville de St. John’s, Couture Design N.L. a ouvert ses portes il n’y a que trois semaines, mais la ligne téléphonique du propriétaire Robert Lanteigne n’arrête pas de sonner! Certains cherchent les services de modification ou de réparation de vêtements. D’autres aimeraient bien mettre la main sur des créations vestimentaire d’haute couture du patroniste qui a près de 50 ans d’expérience dans le domaine. Alors qu’il travaille sur une de ses nombreuses commandes, Robert Lanteigne accueille Le Gaboteur dans son atelier pour discuter de sa nouvelle entreprise.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Propos recueilli par Rose Avoine-Dalton

RAD: Comment êtes-vous entré dans l’industrie de la mode?

Robert Lanteigne: Moi je suis acadien de Caraquet, et à 16 ans je suis parti pour le Québec pour aller à l’Université de Montréal – je me suis sauvé! J’ai commencé à travailler dans des géantes boutiques, puis à 18 ans, j’ai fait deux ans dans une école de couture. Ensuite, je suis allé deux ans à Paris faire du prêt-à-porter, puis à Rome pour trois ans. Puis, je suis retourné à Montréal et j’y suis resté pendant 25 ans. 

Photo: Rose Avoine-Dalton

RAD: Après ce grand parcours international, pourquoi venir à Terre-Neuve-et-Labrador?

RL: Par les circonstances de la vie, je suis arrivé à Terre-Neuve par hasard une fin de semaine. J’avais eu un contrat à Halifax pour faire une collection de vêtements, et j’avais une copine qui m’a dit «Robert! Tu devrais faire un tour à St. John’s». J’ai dit «Bien, je vais y aller pendant deux, trois jours». Donc je prends l’avion et j’arrive ici, en plein hiver et c’était beau!

RAD: C’est clair que vous êtes resté dans la province pendant plus que quelques jours!

RL: En fait, j’ai dit «Tiens, je vais prendre une année ici et je retournerai dans un an.» À trois ou quatre reprises, je devais partir – je pensais toujours partir – mais je suis encore là!

RAD: Qu’est-ce qui vous a gardé ici?

RL: J’ai toujours travaillé pour des grosses compagnies à courir dans des capitales pendant 45 ans, donc je trouvais ça intéressant de me ramasser ici à St. John’s. J’étais aussi content de retrouver des valeurs humaines, parce que moi, j’ai toujours travaillé dans des bureaux pour un head office. Maintenant je me trouvais à faire face à des clients.

RAD: Vous avez travaillé pour d’autres tailleurs d’ici pendant plusieurs années. Avez-vous toujours voulu ouvrir votre propre entreprise?

RL: Ça fait presque un an que j’y pense. J’ai ouvert Couture Design N.L. parce que je pense que je vais crever ici! J’ai pensé que je voulais m’installer ici pour de bon, et plutôt qu’aller travailler pour quelqu’un, je vais aller m’éclater pour faire de la belle, belle couture.

RAD: J’ai entendu dire que vous alliez faire des collaborations avec des entreprises locales, pouvez-vous partager des détails avec nous?

RL: Non… Bien, j’ai proposé des patrons pour des boutiques, et ils ont été acceptés! En plus il y a un salon de coiffure – je ne peux pas t’en parler non plus – où je suis passé ce matin pour un meeting. J’attends les trois couleurs pour [leur] faire des t-shirts.


Pour plus d’informations sur Couture Design N.L., contactez Robert Lanteigne au 709-689-9958 ou à l’adresse [email protected]

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment