Projet minier Kami

Sprott Resource tasse Alderon

Le prêteur Sprott Resource a récemment pris le contrôle du projet minier Kami, situé entre Fermont, au Québec, et Labrador City, au Labrador, à la suite de la démission des administrateurs de la minière Alderon. La compagnie qui a été incapable de rembourser un prêt de 14 millions de dollars américains a donc perdu sa propriété minière. 

Éric Cyr

Alderon, qui avait déjà essayé de mettre la main sur la mine Scully à Wabush au Labrador qui a finalement été acquise par Tacora Resource, semble avoir disparu des radars boursiers. Ses actions se sont évaporées depuis que Sprott est devenu détenteur majoritaire des droits miniers dans le projet d’une éventuelle exploitation minière de fer à la frontière du Québec et du Labrador Ouest avec 75 % des parts. Les autres 25 % appartiennent au troisième producteur d’acier en importance au monde, le groupe HBIS (anciennement Hebei Iron and Steel), une entreprise sidérurgique chinoise créée en 2008 par la fusion de Tangsteel et de Hansteel.

Sprott, qui a été partenaire du redémarrage fructueux de la mine du Lac Bloom par Minerai de fer Québec/Champion à proximité de Fermont, pourrait vouloir se départir du site minier ou encore contribuer à son financement lorsque le marché sera favorable. La concrétisation de cette démarche exigerait un investissement d’au moins un milliard de dollars canadiens, mais permettrait de puiser annuellement huit millions de tonnes dans un gisement de fer de haute qualité pendant 23 ans.

Laisser un commentaire