65, Chemin Ridge, St.John's, NL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Mensonges et contradictions dans le CV de Claude Giroux – Une enquête du Gaboteur

Claude Giroux, directeur général du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP), a menti sur son expérience professionnelle dans un CV qu’il a lui-même mis à jour en août dernier et dont Le Gaboteur a obtenu copie. Quant à sa formation académique, notre enquête a permis d’en découvrir plusieurs versions.

Jacinthe Tremblay, directrice générale et responsable de la rédaction.

L’introuvable CV

Le 9 juin 2015, une demande d’accès à l’information visant à obtenir « le CV soumis par Claude Giroux pour appliquer au poste de directeur général en 2012 ainsi qu’une copie de tous les contrats d’emploi avec Claude Giroux avec pièces justificatives (procès-verbaux ou compte rendus de réunions approuvant l’embauche et le renouvellement de contrat » était présentée au CSFP en vertu de la Loi sur l’accès à l’information de Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans sa réponse préliminaire, dont la copie est disponible ICI,  le responsable de la Loi sur l’accès à l’information au CSFP écrivait : « Veuillez prendre note que le CSFP n’a pas de copie du curriculum vitae que M. Claude Giroux a soumis pour postuler pour le poste de directeur général en 2012 ».

La réponse finale n’a rien changé à l’affaire : le CV soumis en 2012 par monsieur Giroux demeure, à ce jour, introuvable.

Le CV de 2015

En août 2015, monsieur Giroux a effectué une mise à jour de son CV à laquelle Le Gaboteur a eu accès. Il est disponible ICI dans sa version longue. Sa version courte est disponible ICI. Or, plusieurs documents d’organismes publics disponibles en ligne permettent d’affirmer que Claude Giroux n’a pas l’expérience professionnelle présentée dans ce récent CV.

a) 1997 à 2001

En page 4 de ce document, il indique avoir été « directeur d’école à la C.S.V.T. de 1997 à 2001 ». Cette école est la Polyvalente Arthur-Pigeon, à Huntingdon et elle appartient à la Commission scolaire de la Vallée des Tisserands. Or, dans un Jugement de la Cour des petites créances disponible ICI monsieur Giroux est plutôt présenté comme directeur adjoint de cette école. Le Gaboteur a obtenu confirmation de cette information d’une seconde  source, qui a précisée que Claude Giroux était directeur adjoint du 2e cycle du secondaire.

b) 2006-2007

Dans son CV d’août 2015, monsieur Giroux écrit : « 2006-2007 : directeur de polyvalente à la CSMM ». L’école en question est la Polyvalente Armand-Saint-Onge de la Commission scolaire des Monts-et-Marées. Un procès-verbal de cet organisme confirme qu’il a été embauché en juin 2006, pour une entrée en poste le 7 août. Ce procès-verbal est disponible ICI. Sa démission, effective le 7 octobre 2006, a été approuvée le 1er novembre 2006 par le conseil des commissaires, comme on peut le voir dans le procès-verbal disponible ICI. Claude Giroux a donc été directeur de cette école pendant deux mois, uniquement en 2006.

c) 10 ans?

Dans la version courte de son CV d’août 2015, à nouveau disponible ICI, monsieur Giroux écrit avoir été directeur d’école de 1997 à 2007, soit pendant 10 ans.

Or, comme nous l’avons démontré, il a été directeur adjoint de 1997 à 2001 – et non directeur, et il a été directeur de polyvalente pendant deux mois, en 2006. Par ailleurs, dans la version longue de son CV, à nouveau disponible ICI, on retrouve, pour l’année 2004-2005 « enseignant de 5e année et de français langue seconde dans une école internationale privée aux U.S.A. ». Cette information est exacte, comme en fait la preuve cette page de monsieur Giroux pour ses élèves de l’International School of Indiana disponible ICI.

Même en présumant que monsieur Giroux a occupé les autres postes de direction qui apparaissent à son CV entre 1997 et 2007, il est clair qu’il n’a pas été directeur d’école pendant 10 ans.

Scolarité – De la maîtrise à l’attestation d’études

Le Gaboteur a également découvert trois versions différentes de sa scolarité dans les annonces de sa nomination dans ses trois derniers postes. Une autre version de sa scolarité se retrouve en annexe de son CV d’août 2015.

Lors de l’annonce de sa nomination, en 2008, comme directeur général du District scolaire 9 de la Péninsule acadienne, on peut lire en page 17 de la Revue virtuelle du Regroupement national des directeurs généraux de l’Éducation (RNDGE) que « Claude Giroux a été professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal pendant quatre ans, puis il a enseigné au secondaire, au Québec, durant 13 ans. Il a aussi été chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal alors qu’il était étudiant au doctorat. M. Giroux détient un baccalauréat et une maîtrise en philosophie, un certificat en éducation, une maîtrise en administration scolaire et une maîtrise en sociologie des religions. Pour lire ce texte, cliquez ICI.

Après sa démission de ce poste, en mars 2011, monsieur Giroux est embauché comme directeur général adjoint du Conseil scolaire francophone de Colombie-Britannique. Dans le communiqué annonçant son embauche, disponible ICI, il est écrit que : « Après avoir entrepris des études doctorales et terminé les études de trois maîtrises, dont une en Administration scolaire de l’Université de Sherbrooke, M. Giroux a acquis une solide expérience dans le domaine de l’éducation en tant qu’enseignant, directeur d’école et directeur de département pour le ministère de l’Éducation du Nouveau‐ Brunswick.»

En octobre 2012, Claude Giroux passe d’un océan à l’autre et entre en poste à Terre-Neuve-et-Labrador comme directeur général du Conseil scolaire francophone provincial (CSFP). Dans le communiqué annonçant son arrivée, disponible ICI il est écrit : « Monsieur  Giroux est détenteur d’une maîtrise en sciences des religions; d’un baccalauréat et d’une scolarité de maîtrise en philosophie de l’Université du Québec à Montréal, où il a également complété un certificat de premier cycle en pédagogie et 30 crédits d’un doctorat en éthique de l’environnement. Il est de plus diplômé d’un micro programme de maîtrise en administration scolaire de l’Université de Sherbrooke.»

Dans les documents officiels des établissements universitaires joints à son CV d’aout 2015, on peut voir clairement que monsieur Giroux est détenteur d’une Attestation d’études pour un Microprogramme de 2e cycle en administration scolaire.

Dans le monde universitaire, un diplôme et une attestation d’études sont deux documents très différents. Des cours de 2e cycle et une scolarité de maîtrise le sont également.

Prochaines étapes

Le Gaboteur a porté ces informations à l’attention de monsieur Ali Chaisson, président du conseil d’administration du CSFP ainsi que du ministère de l’Éducation et du développement de la petite enfance pour obtenir leurs réactions. Nous les ferons connaître dans ce site.