Banques alimentaires

Les dons pleuvent au Labrador

Des citoyens et des entreprises sont généreux envers les plus démunis dans le contexte de la crise de la Covid-19 qui sévit actuellement et qui laisse des séquelles dans son sillage surtout pour ceux moins fortunés qui ont déjà de la difficulté à joindre les deux bouts ou qui ont perdu leur emploi.

Éric Cyr

La banque alimentaire multiconfessionnelle du Labrador Ouest située à Labrador City a reçu un don de 1000 $ de Lowe’s Canada, le plus important distributeur et détaillant d’articles de quincaillerie et de construction au pays. Ce montant a été égalé par l’une de ses filières, Rona dans le parc industriel de Wabush, le 24 avril, pour un total de 2000 $. Le 26 avril, le club de taekwondo de Labrador City faisait une contribution de 1500 $ alors que la succursale du Labrador Ouest du fournisseur d’explosifs commerciaux et de systèmes de dynamitage Orica Canada faisait un don de 2100 $. La ligue masculine de billard de la filiale 47 de la Légion royale canadienne à Labrador City a pour sa part offert 1000 $ en cartes-cadeaux IGA, le 25 mai.

De l’aide diversifiée

Selon le président de l’Association ministérielle et de la banque alimentaire du Labrador Ouest regroupant des membres du clergé de plusieurs congrégations religieuses, le révérend Robert McLean, l’on constate une augmentation dans la demande locale depuis l’avènement de la pandémie de la Covid-19 qui accentue la pression sur les plus défavorisés de la société. Ce dernier est très heureux de l’appui indéfectible de la communauté et des nombreux dons reçus de plusieurs associations, organisations et groupes communautaires à cette cause.

Apport inestimable d’une minière

Bien que tout don de charité contribue à assurer la pérennité des banques alimentaires, la contribution la plus substantielle et celle qui aura des effets bénéfiques à plus long terme dans la région est venue de la minière Rio Tinto IOC qui a allongé un chèque de 30 000 $, le 28 avril, afin d’aider à atténuer les impacts négatifs de la pandémie auprès des personnes les plus vulnérables. Selon le président et chef de la direction de la minière IOC, Clayton Walker, appuyer les banques alimentaires locales qui viennent en aide aux familles dans le besoin fait partie de l’engagement de l’entreprise envers les communautés où elle est implantée et encore plus en cette période où de nombreux secteurs de l’économie sont sur pause et où plusieurs se retrouvent au chômage et ont pour la première fois de leur vie de la difficulté à subvenir à leurs besoins alimentaires. 

Laisser un commentaire