Communautaire, Société, Tous

Engagement au féminin

Afin de souligner la journée internationale des droits des femmes, Le Gaboteur a voulu mettre en valeur des femmes de la francophonie terre-neuvienne et labradorienne qui se sont démarquées dans la dernière année. Nous vous présentons ainsi le portrait de sept femmes inspirantes qui se sont engagées à leur façon dans leurs domaines respectifs.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Journée internationale des femmes

Amélie Barsalou

Photo: Archives Le Gaboteur

Sarah Sauvé – Engagement environnemental

Originaire du Québec, Madame Sauvé fait actuellement des études postdoctorales au laboratoire sur le vieillissement cognitif et les neurosciences auditives à l’Université Memorial. En plus de son parcours académique remarquable, Sarah Sauvé s’implique dans de nombreux domaines de la justice sociale à travers diverses associations et coopératives. Elle est particulièrement intéressée par les enjeux environnementaux. Sarah donne aussi bénévolement de nombreux ateliers dans les écoles de la province. Elle adopte un mode de vie zéro déchet qu’elle explique dans une interview dans le cadre de l’initiative Communauté Verte. Le mois dernier, elle a travaillé activement au sein de la Social Justice Coop à mettre de la pression, avec succès, sur le gouvernement provincial afin de faire rejeter le projet d’incinérateur planifié par Synergy World Power à Lewisporte, jugé très nocif pour l’environnement.

Lamia Gharbi – Engagement pour l’immigration

Lamia Gharbi, originaire de Tunisie, est arrivée à St. John’s en septembre 2018. Elle a terminé avec succès sa maîtrise en éducation en concentration enseignement, apprentissage et curriculum en mai 2021. Elle travaille maintenant pour la Fédération des Francophones de Terre-Neuve-et-Labrador depuis juin 2021 en tant qu’agente de communauté accueillante francophone. Elle a en partie contribué à l’élaboration de la plateforme virtuelle Franco-mosaïque: un voyage culturel à l’ouest du Labrador, qui a été lancée officiellement au mois de novembre dernier. Ce projet avait pour but de mettre de l’avant les différentes communautés francophones de l’ouest du Labrador, via des images, des informations et des entrevues avec les personnes des communautés francophones les plus présentes. Il était important pour Lamia et ses collègues de laisser la place à ces immigrant.e.s de s’exprimer sur leurs cultures pour éviter la stigmatisation. Lamia travaille présentement sur des projets qui seront présentés dans la région Ouest du Labrador, lors de la semaine de la francophonie afin de consolider la diversité de la francophonie.

Photo: Courtoisie Clare Wilcox

Clare Wilcox – Engagement auprès des familles

Originaire de Halifax, Clare Wilcox a déménagé à Terre-Neuve en 2005 dans le cadre de ses études. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts à l’Université Memorial pour ensuite obtenir une maîtrise en traduction à l’Université de Portsmouth en 2018. Pendant près de six ans, elle a travaillé en tant que coordonnatrice jeunesse pour l’Association communautaire francophone de St. John’s. Clare était la personne derrière toutes les activités destinées aux enfants que proposait l’ACFSJ jusqu’en décembre 2021. Grâce à ses avant-midis «les p’tits poussins», ses activités parascolaires, les nombreuses journées d’activités en famille à faire du jardinage ou à décorer des sapins de Noël, plusieurs amitiés se sont créées chez les parents francophones et leurs enfants. Ainsi, elle a réellement créé un sentiment d’appartenance auprès de la communauté. Son départ se fait déjà sentir auprès des familles francophones de St. John’s qui participaient à ses activités. Elle travaille maintenant comme traductrice pour la firme Lionbridge tout en terminant un DESS en traduction juridique à distance à l’Université McGill.

Clarisse Kouadio – Engagement envers la petite enfance

Originaire de la Côte d’Ivoire, Clarisse Adjoa Kouadio a mis le pied au Canada en 2011. Une fois arrivée, elle entreprit d’étudier en petite enfance au Collège Mathieu, en Saskatchewan, diplôme qu’elle obtint avec une mention honorable. Elle déménagea à St. John’s en 2013. Elle est actuellement directrice générale de la garderie Les P’tits Cerfs-Volants située dans la capitale provinciale. Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noir.e.s, Madame Adjoa Kouadio a été saluée sur les réseaux sociaux par la Lieutenant Gouverneure Judy M. Foote pour ses accomplissements exceptionnels.

Photo: Courtoisie Louise Gauthier

Louise Gauthier – Engagement artistique

D’origine franco-ontarienne, Louise Gauthier se démarque dans le domaine des arts sur la côte ouest de Terre-Neuve depuis plus de treize ans. Elle est entre autres reconnue pour ses talents de comédienne et ses performances clownesques; performances pour lesquelles elle crée et fabrique même ses propres masques! Cette artiste multidisciplinaire s’est produite dans plusieurs productions de théâtre à travers le pays. Louise Gauthier a aussi donné de nombreuses formations dans le domaine théâtral et en improvisation, entre autres au Newfoundland theater et à l’Université Memorial. Cette année, elle organise pour la cinquième fois au festival d’arts nocturnes CBNuit à Corner Brook. Ce festival a pour but de célébrer les différents types d’arts, tels que la danse, les productions vidéo, les installations, les performances, les arts visuels, etc. Cet événement a comme mot d’ordre de promouvoir la diversité des œuvres sous toutes ses formes et l’inclusion des artistes.

Amy Norman – Engagement politique

Amy Norman, est une Inuk originaire de Happy Valley-Goose Bay (Vâli). En plus de sa carrière dans le domaine de la santé, elle est une militante autochtone et défenseure des enjeux liés à l’environnement. Elle est membre du Labrador Land Protectors et a de très nombreuses fois pris parole lors de panels et d’événements en Amérique du Nord sur la nécessité de protéger les territoires nordiques. Madame Norman aborde via plusieurs plateformes les différents défis auxquels les personnes dans les régions éloignées du Labrador font face, tels que les coûts élevés d’approvisionnement et de logement. La militante espère aussi rendre plus abordable les coûts reliés aux médicaments et aux déplacements médicaux pour les Autochtones en régions éloignées. Elle dénonce aussi la faible représentation des personnes marginalisées au sein de l’arène politique, souhaitant une meilleure visibilité pour les communautés autochtones. Elle s’est d’ailleurs présentée comme candidate pour le Nouveau Parti Démocratique dans la circonscription de Lac Melville lors des élections fédérales de 2021; elle a terminé la course au troisième rang avec 23,8 % des voix.

Photo: Courtoisie Nathalie Brunet

Nathalie Brunet – Engagement pour la diversité et l’inclusion

La franco-ontarienne est arrivée à Terre-Neuve-et-Labrador en 1988, préalablement assistante de recherche au Département de chimie de l’Université Memorial, et elle se tourna vers l’éducation scientifique en 1995. Nathalie Brunet est restée enseignante à l’école intermédiaire Macdonald Drive de St. John’s pendant 26 ans, et a pris sa retraite en 2021. Bien connue tout au long de cette carrière pour sa passion, sa compassion et sa défense de l’équité, de la diversité et de l’inclusion dans la société, Madame Brunet a reçu le prix du Ministre de l’éducation pour la compassion dans l’enseignement en 2021. Pour citer une de ses collègues universitaires, «elle est une fervente partisane des mouvements sociaux en faveur des Autochtones, de la crise climatique, de l’EDI, des LGTBQ2S+ ainsi que des filles et des femmes en tant que leaders». Ses cours étaient remplis d’anecdotes liées à la compassion, en science et en technologie. Nouvellement retraitée, Nathalie Brunet continue malgré tout à œuvrer pour l’inclusion pour tous.


À lire aussi:

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment