65, Chemin Ridge, St. John's, TNL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Formation professionnelle en français : la FFTNL lance un coup de sonde

Sondage formation français Terre-Neuve-et-Labrador

Retourneriez-vous sur les bancs d’école – virtuels ou réels – si de la formation en français était offerte aux adultes de Terre-Neuve-et-Labrador? C’est ce que souhaite documenter la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL) afin de déterminer les besoins de la communauté francophone, l’une des seules au Canada à ne pas bénéficier d’enseignement professionnel et postsecondaire en français.   

En 2008, la FFTNL, le Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC) et le Collège de l’Acadie s’étaient penchés ensemble sur l’offre de formation et d’éducation des adultes en français à T.-N.-L.

À l’époque, cette première enquête concluait que la province n’offrait que « très peu de formation en langue française aux adultes à l’exception de quelques cours de français offerts à St. John’s, Labrador City et Stephenville et quelques cours universitaires offerts en français à l’Université Mémorial (MUN) ». Cette étude avait aussi permis de démontrer que « les communautés francophones avaient accès à une infrastructure technologique permettant la formation à distance ».

Une décennie plus tard, la situation est demeurée passablement la même, indique la FFTNL. « Terre-Neuve-et-Labrador est une des rares provinces et territoires qui n’offre pas de formation en français pour adulte ni programme d’enseignement postsecondaire en français », affirme Gaël Corbineau, directeur général de la FFTNL.

Consultation en ligne

Ainsi, en collaboration avec le RCCFC, qui vise à développer l’enseignement postsecondaire francophone partout au Canada, la FFTNL a lancé le 8 avril dernier une consultation en ligne pour déterminer les besoins spécifiques de la communauté d’expression française en matière d’éducation professionnelle pour adultes dans cette même langue.

Le coup de sonde vise à valider ou non l’intérêt envers le développement de l’éducation en français pour les adultes dans la province et les domaines susceptibles d’intéresser les membres de la communauté francophone.

Les répondants sont aussi invités à identifier leurs formules d’apprentissages privilégiées, que ce soit des cours formels qui débouchent sur des certifications ou des activités d’apprentissages ponctuels comme des ateliers, conférences, colloques, webinaires ou autres séances de formation au sein du milieu de travail.

Le sondage, disponible en ligne, se poursuit jusqu’au 18 avril 2019.

Par Marilynn Guay Racicot | Photo de couverture : pxhere

Vous aimez cet article?
Abonnez-vous pour avoir accès à tout le contenu du Gaboteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *