65, Chemin Ridge, St.John's, NL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Mensonges et contradictions dans le CV de Claude Giroux – Nouveaux éléments

Dans son curriculum vitae préparé en août 2015, Claude Giroux indique avoir été professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal pendant quatre ans, de 1980 à 1984. Notre enquête nous permet d’en douter très fortement. Nous avons également découvert une autre contradiction entre différentes versions de son CV, cette fois, concernant son parcours académique.

Ces nouveaux éléments s’ajoutent aux preuves déjà contenues dans notre article Mensonges et contradictions dans le CV de Claude Giroux diffusé dans ce site le 17 septembre dernier et disponible à nouveau ICI.

Jacinthe Tremblay, directrice générale et responsable de la rédaction

Cégep du Vieux-Montréal

En juillet dernier, nous avons contacté le Cégep du Vieux-Montréal pour vérifier en quelle année monsieur Giroux y avait enseigné. Or, le Service des ressources humaines ainsi que le Service des archives de cet établissement n’ont trouvé aucune trace d’un Claude Giroux dans le personnel enseignant pendant cette période, ni après. « Il est possible qu’un dossier ait été égaré mais c’est arrivé une seule fois dans l’histoire du Cégep », nous avait-on alors indiqué.

Dans la mesure où il était possible qu’une telle chose se soit produite, nous avons contacté le Département de philosophie du Cégep du Vieux-Montréal pour poursuivre notre enquête. On nous alors mis en relation avec d’anciens coordonnateurs de ce département, à l’époque où Claude Giroux dit y avoir enseigné. « Nous n’avons aucun souvenir de Claude Giroux. Ayant vu sa photographie sur Internet, je n’ai pas plus de souvenir de son visage que de son nom », nous a écrit l’un deux par courriel.

Nous avons également voulu savoir s’il était possible qu’un étudiant au baccalauréat en philosophie ait pu être embauché comme professeur avant d’avoir obtenu ce diplôme. Notre question était justifiée par le fait que Claude Giroux a obtenu son diplôme de baccalauréat en 1981 tout en mettant comme période d’enseignement au Vieux-Montréal de 1980 à 1984.

« À ma connaissance, on n’a jamais engagé quelqu’un au département sans un bac. en philosophie terminé. Généralement, on n’engageait pas sans au moins la scolarité de maitrise en philosophie », a également précisé par courriel une de nos sources.

Si les services compétents du Cégep du Vieux-Montréal ainsi que les anciens coordonnateurs du département de philosophie ne trouvent de trace de Claude Giroux, il est le seul capable de faire la preuve qu’ils sont dans l’erreur.

Crédits et programme de doctorat  

Dans le document « C.V. en bref… » remis au CSFP en soutien à la rédaction de ses notes biographiques, disponible ICI, Claude Giroux indique, au point 6 de la catégorie Scolarité : Scolarité de 30 crédits au PhD. Or, dans son CV le plus récent, disponible à nouveau ICI, il écrit, en page 3, à l’année 1995, avoir complété 26 crédits d’une scolarité de doctorat en Science des Religions.

Silence de la présidence

Nous avons sollicité les réactions du président du conseil d’administration du CSFP, Ali Chaisson, aux informations contenues dans notre article précédent sur le CV de Claude Giroux. Monsieur Chaisson n’a pas répondu à notre demande.

Nous allons formuler la même demande cette fois, en tentant d’obtenir ses réactions à nos deux articles.

Nous comptons également obtenir la réaction de la ministre de l’Éducation et du développement de la petite enfance sur nos découvertes.