La tempête d’heure en heure (vendredi et samedi)

D’abord les prévisions. On ne peut pas dire qu’on n’avait pas été prévenus. On annonce près de 75 cm accompagné d’un blizzard.

Dans la nuit du jeudi 16 janvier 2020 au vendredi 17 janvier, des flocons tombent à St. John’s et sur les autres localités de la péninsule d’Avalon. Il y a du vent mais c’est normal. Tout est presque calme.

À 11 h, le 17 janvier,  le maire de St. Johns Danny Breen déclare l’état d’urgence.  Les commerces sont sommés de fermer immédiatement et toute circulation automobile est désormais interdite, excluant les véhicules d’urgence. Une première  pour la province depuis 1984.

Pour des raisons de sécurité les opérations de déneigement sont suspendues.

Selon Ashley Brauweiler, météorologiste à la CBC, durant la matinée l’accumulation de neige s’élevait à 9, voire 10 cm à l’heure.

Ailleurs dans la province 

Le reste de la province n’est pas épargnée. Tout l’Est est sous avertissement de blizzard. La baie des Exploits et la péninsule de Bonavista s’ajoutent à la liste.

Metrobus, le service de transport en commun de la Ville de St. John’s, avait annoncé  la suspension de ses activités avant même qu’un seul flocon ne soit tombé sur la ville.

Le Newfoundland and Labrador English District annonce que tous les établissements des régions Est et centre de la province sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Il en va de même pour l’Université Memorial (MUN), le College of the North Atlantic et la Marine Institute.

Tous les vols de l’aéroport sont annulés.

L’état d’urgence affecte aussi l’industrie du taxi. Un porite-parole de la Jiffy Cabs affirme que c’est la première fois que la compagnie doit cesser illico toute activité.

Les services de traversiers sont aussi évidemment perturbés. La liaison entre North Sydney, en Nouvelle-Écosse et Port-aux-Basques, à Terre-Neuve,  est suspendu.

À 13:30, plus de 300 abonnés de la NL Hydro sont privés de courant. Ce nombre grimpe en flèche en fin d’après-midi.

Mike Vandenberg, météorologiste à Environnement Canada annonce que cette tempête, compte tenu des fortes précipitations et de la poudrerie causé par le blizzard, passera à l’histoire. Il prédit de nombreuses pannes de courant. La ville prendra au moins deux jours à s’en remettre selon lui.

À 18:13, le courant est rétabli chez moi. Brazil Street.

Laisser un commentaire