Édition du 25 mars 2019

Pionnières dans la minière

Édition numérique du Gaboteur

Un compte abonné est requis pour lire cette édition.

L'édition numérique du 25 mars 2019 est disponible aux abonnés seulement. Vous avez déjà un compte sur le site du Gaboteur ?

Actu en dessin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Aperçu

Lisez dans le Gaboteur l'Édition du 25 mars 2019 – Pionnières dans la minière

Quarante ans après que la gent féminine vienne diversifier l’industrie minière de l’ouest du Labrador, les visages féminins se sont multipliés au sein de la production, même si encore beaucoup reste à faire pour atteindre la parité et un environnement de travail égalitaire. Le Gaboteur s’est entretenu avec des femmes francophones au sujet de leur carrière dans cette industrie où le masculin l’emporte encore. Un dossier à découvrir en page 7, 8 et 9.

EN MANCHETTE

Une loi scolaire distincte pour les francophones –Dans un mémoire soumis conjointement au ministère de l’Éducation et du Développement de la Petite enfance en octobre 2018, le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP) et la Fédération des
francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL) réclament l’adoption d’une loi scolaire distincte pour les francophones ainsi que de nouveaux pouvoirs pour le CSFP, dont celui de mettre en place et d’offrir des services à la petite enfance ainsi que d’avant et après-école. À lire en page 2.

Fermeture de l’école Notre-Dame-du-Cap – Au moment où le CSFP espère l’aval du gouvernement pour la construction d’une nouvelle école francophone de 510 places dans le secteur Galway à St. John’s, celui-ci ordonne la fermeture de l’école Notre-Dame-du-Cap pour des raisons de sécurité. Le dépôt imminent du budget provincial suivi de la prochaine réunion publique du CSFP, prévue le 13 avril à St. John’s, devraient donner l’heure juste sur l’avenir des infrastructures scolaires francophones. À lire en page 3 .

Louise Gauthier, l’artiste à tout faire – À travers la chanson, l’écriture, l’enseignement, le théâtre et un festival d’art nocturne, Louise Gauthier se révèle enfin comme artiste francophone multidisciplinaire après une décennie à se réinventer dans la vallée de l’Humber, sur la côte ouest de Terre-Neuve. Découverte de quelques pans de sa vie autour d’une tasse de thé, en page 6.

 

À LIRE AUSSI DANS CE NUMÉRO

Quel avenir pour les infrastructures scolaires francophones? – page 3

Éditorial : Pour une nouvelle école à Cap-Saint-Georges – page 4

Ma première sur le pont d’un navire légendaire – page 4

Le fédéral enclenche la modernisation de la loi – page 5

Un medley de couleurs musicales et de talents francophones au Ship Pub – page 11

La faible place des femmes dans l’écriture des sciences influence les résultats – page 12

Combattre le sexisme en science avec des données – page 12

Des jeunes de TNL causent santé à Halifax – page 13

Des voix plurielles à la 2e édition des Femmes Talk – page 14

Retour du beau temps pour la traditionnelle Poker Run – page 14

Après Port-au-Port, les aînés s’exposent à St. John’s – page 14

À l’agenda communautaire – page 14

Photo de couverture : Courtoisie d’IOC

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres éditions à découvrir

Consultez les éditions numériques les plus récentes du Gaboteur

13 juin 2022

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment