À La Une, Éducation, Société, Tous

Quand français rime avec succès!

La plus récente édition du Concours d’art oratoire francophone a eu lieu le 5 mai dernier à l’École secondaire Rocher-du-Nord! Comme à chaque année, ce concours a été le moment pour des élèves d’un peu partout dans la province de venir présenter, en français, un sujet de leur cru devant public.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

David Beauchamp

Le gymnase de l’école secondaire Rocher-du-Nord était bien rempli et l’enthousiasme était palpable alors que les jeunes prenaient place. La foule, composée du personnel du Conseil scolaire francophone provincial (CSFP), des élèves de Rocher-du-Nord, école hôte de l’événement, et des proches des participantes et participants, attendait impatiemment le début des discours. Après une allocution d’introduction, les dix finalistes ont pu entamer leurs discours, et ce dans un silence total…

Une jeune fille est debout devant une affiche blanche et tient une plaque bleu foncé.
Juliette a gagné le prix dans la catégorie secondaire pour son discours sur l’apprentissage des langues. Photo: Courtoisie CSFP
Une jeune fille est debout devant une affiche blanche et tient une plaque bleu foncé.
Alexandra a remporté la victoire dans la catégorie intermédiaire grâce à une présentation sur la consommation éthique de vêtements. Photo: Courtoisie CSFP
Une jeune fille est debout devant une affiche blanche et tient une plaque bleu foncé.
Kallie nous montre fièrement la plaque soulignant sa victoire dans la catégorie élémentaire pour son exposé sur le patinage artistique. Photo: Courtoisie CSFP

Des sujets au goût du jour

Les élèves ont offert des présentations enrichissantes sur des sujets qui reflètent l’ère du temps. Pas moins de cinq élèves ont choisis des sujets relatifs à des enjeux de société. Nous avons ainsi pu entendre des jeunes s’exprimer sur l’esclavage, sur l’internement des Canadiens et Canadiennes d’origine japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale, sur l’industrie du textile et ses méfaits envers l’environnement et les populations vulnérables, sur la politique de l’enfant unique en Chine ainsi que sur la question des standards de beauté et ses conséquences pour les jeunes.

Les jeunes lauréat.e.s du concours d'art oratoire se présentent devant une scène pour une photo de groupe. Tout le monde tient une plaque bleu foncé avec une bordure en bois et porte un masque.
Tous les élèves qui ont participé au Concours ont pris une photo de groupe, plaques bien en vue, pour immortaliser ce moment. Photo: Courtoisie CSFP

Les autres élèves ont abordé des sujets qui les passionnent personnellement, tels que l’apprentissage d’une nouvelle langue, les traditions terre-neuviennes et le patinage artistique. Un élève a même parlé d’Elon Musk et de son projet Neuralink, soit les implants cérébraux qu’il souhaite commercialiser sous peu.

Les jeunes des niveaux élémentaires, intermédiaires et secondaires étaient bien préparés et ont offert des prestations solides et originales, ce qui a causé des maux de tête aux membres du jury. «Ça va être difficile de choisir les gagnants… Ils sont tous bons!», s’exclama Marcella Cormier, une des cinq juges, après la performance des finalistes. Ce n’est que plus tard, durant le banquet, que nous avons appris les noms des gagnantes et des gagnants.

Après le repas, la directrice des services éducatifs du CSFP, Patricia Greene, et l’agente en construction identitaire et organisatrice du Concours, Amélie Barsalou, ont annoncé le nom des gagnantes: Kallie Benoit, de Notre-Dame-du-Cap ainsi qu’Alexandra Campbell et Juliette Mini de l’école hôte!

Des commentaires pour dessert

Lorsque Juliette, lauréate dans la catégorie secondaire, est interrogée sur son choix de faire son exposé sur l’apprentissage des langues, elle ne manque pas de préciser à quel point ce sujet la passionne: «J’aime beaucoup apprendre des langues. J’ai commencé à apprendre le portuguais en 2018 et cette année, j’ai commencé à apprendre l’espagnol. […] Ça fait 650 jours de suite que je n’ai pas manqué un jour de pratique!» précise-t-elle en riant. Elle ajoute également que les gens en Amérique du Nord ont une vision étroite de ce qui se passe dans le reste du monde et qu’apprendre différentes langues nous aiderait à être plus ouverts aux autres cultures. «Il y a une expression qui dit que si tu parles à un homme dans une langue qu’il comprend, le message va à son cerveau mais que si tu lui parles dans sa langue, le message va à son cœur», image Juliette à ce chapitre. 

Pour Alexandra, qui a remporté le prix pour la catégorie intermédiaire, la surconsommation de vêtements est un sérieux problème de société auquel il faut s’attaquer. «J’aime beaucoup faire des présentations sur l’environnement et le gaspillage des déchets en plastique. […] Quand on se débarrasse de nos vêtements, on ne sait pas où ils se retrouvent et nous ne pensons pas à ça quand on les achète non plus. Je voulais faire une présentation là-dessus pour que les gens soient plus alertes sur ce à quoi ils devraient penser quand ils achètent des vêtements», nous dit Alexandra concernant nos habitudes de consommation vestimentaire. 

Kallie, gagnante de la catégorie élémentaire, est la première élève à gagner le Concours d’art oratoire en tant que représentante de l’École Notre-Dame-du-Cap sur la côte ouest. Elle a offert un exposé sur le patinage artistique, sport qu’elle pratique et qui suscite un grand engouement chez elle. «Ça fait six ans que je pratique ce sport et je voulais en apprendre plus sur mon sport préféré», précise la jeune élève. Elle spécifie aussi que ce qu’elle trouve le plus beau dans ce sport est la grâce des mouvements.

Les commentaires sont modérés par l’équipe du Gaboteur et approuvés seulement s’ils respectent les règles en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre premier commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Choisir votre option d'abonnement au Gaboteur

Numérique

(web + tablette + mobile)
Annuler à tout moment

Papier

(accès numérique inclus)
Annuler à tout moment

Infolettre

(des courriels de nous)
Annuler à tout moment