[Élections fédérales 2021] Si vous deveniez premier ministre, votre priorité serait… l’environnement!

À la suite du déclenchement des élections, Francopresse vous a demandé de répondre à un court questionnaire dans lequel vous deviez établir vos priorités comme si vous étiez à la tête du Canada. Vous avez déterminé que l’environnement, les enjeux autochtones, l’économie et la famille devraient être au cœur des préoccupations du prochain gouvernement.

Francopresse

Pour la première question de notre sondage – si vous étiez élu premier ministre, quelle serait votre priorité et pourquoi? –, nous avons demandé au public de répondre librement, sans proposer de choix de réponse.

Dans une proportion de 42 %, les répondants ont déterminé que tout ce qui a trait aux changements climatiques et à la préservation de l’environnement doit être traité en priorité.

«Les changements climatiques, car c’est le plus gros problème auquel fait face notre société.»

«Les changements climatiques. Ce sera la prochaine pandémie.»

«L’environnement parce que nous approchons d’un point de non-retour.»

 

Dans une proportion de 15 %, les répondants considèrent que les enjeux autochtones devraient faire partie des priorités du prochain gouvernement.

«Si j’étais premier ministre, ma priorité serait la réconciliation avec les peuples autochtones, parce que c’est clair qu’aucun autre premier ministre ne l’a fait, et il est grand temps.»

«Le démantèlement graduel de la Loi sur les Indiens, dans une optique de relations de nation à nation.»

La troisième position est occupée par l’enjeu de la relance économique, avec 18 % des répondants, suivi à 10 % des enjeux familiaux, incluant l’accès à l’éducation et à des services de garde abordables.

Les enjeux francophones

À la question : «Quel(s) enjeu(x) suivant(s), relié(s) à la francophonie, vous intéresse(nt) le plus?», les participants pouvaient choisir une ou plusieurs réponses parmi les suivantes :

  • La modernisation de la Loi sur les langues officielles
  • L’immigration francophone à l’extérieur du Québec
  • Le projet de loi sur la radiodiffusion (C-10)
  • L’accès à des services de garde abordables en français
  • La pénurie de main-d’œuvre

Les participants au sondage ont identifié dans une proportion de 63 % la modernisation de la Loi sur les langues officielles comme leur priorité reliée à la francophonie canadienne.

L’accès aux services de garde en français arrive en deuxième place avec 42 % des réponses, suivi de l’immigration francophone avec 39 % des réponses.

Parmi les autres priorités des francophones, 25 % des répondants ont identifié la pénurie de main-d’œuvre et 14 % ont identifié le projet de loi sur la radiodiffusion (C-10).

Finalement, 97 % des répondants ont affirmé avoir l’intention d’exercer leur droit de vote le 20 septembre.

Laisser un commentaire