65, Chemin Ridge, St. John's, TNL

709 753-9585 info@gaboteur.ca

Chanter les sciences naturelles et l’histoire, en français

Vanier Elementary School Colleen Power

Des élèves du programme d’immersion française de l’école intermédiaire Vanier ont jumelé création artistique en français et apprentissages pédagogiques lors d’ateliers de composition de chansons animées par l’auteure-compositrice-interprète bilingue Colleen Power.

La fébrilité était palpable dans le local de musique de l’école Vanier le 6 février dernier, où étaient rassemblés les élèves en immersion de 4e, 5e et 6e année pour présenter leurs créations à leurs camarades.  

Les élèves de 4e année ont été les premiers à présenter leur chanson, dont le refrain et les couplets décrivent les différents types de roches et minéraux. « Roche ignée formée avec la lave. Sédimentaire faite avec le sable. Métamorphique pression forme motifs. Trois groupes de roches sont magnifiques! », entonnent-ils en choeur dans le vidéoclip de « Chanson des Roches ». « Je parie que vous n’oublierez jamais les trois familles de roches! », lance Ashleigh Hudson, l’enseignante de sciences de 4e année passionnée, qui a utilisé ses connaissances en informatique pour réaliser un vidéoclip ludique tourné sur écran vert avec ses élèves pour accompagner les paroles et la musique.

La classe de sciences humaines de 5e année a fait un saut dans le temps et a comparé la vie d’un enfant de 10 ans d’aujourd’hui versus celle d’un jeune il y a un siècle : « Il était une fois on allait à la pêche / Aujourd’hui c’est pas comme ça / On s’assoie sur les fesses […] Il était une fois on circulait en chariot / Aujourd’hui c’est pas comme ça / On regarde des vidéos ». Pendant que les haut-parleurs diffusaient la chanson préenregistrée,  Jacob Sheppard, à la guitare acoustique, et Seth Hyde, au tam-tam, ont appris les accords et ont offert une performance en direct. De quoi ravir leur mentore musicale Colleen Power!


Chanson « Il était une fois », écrite et chantée par la classe de 5e année.


Changement de registre avec les élèves 6e année qui ont choisi de rapper en français! Leur chanson intitulée « Le rap du Canada » explore les différents symboles canadiens. « C’est le rap du Canada / Nous sommes Canadiens. Pourquoi? / Le drapeau rouge qu’on peut lever / Notre symbole de liberté! Que penses-tu de ça? », scandent-ils tous debout dans la classe, en dansant au rythme de leurs rimes.


Chanson « Le rap du Canada », écrite et chantée par la classe de 6e année.


Colleen Power
Colleen Power / Photo : Marilynn Guay Racicot

Immersion musicale

En novembre dernier, Colleen Power a passé cinq jours avec les trois groupes. Des séances de remue-méninges ont mené à la composition des paroles. Les jeunes ont pu apprendre comment structurer une chanson en plus de mettre à l’épreuve leurs connaissances linguistiques. « Pas facile d’imaginer des rimes en français langue seconde! », constatent les élèves, qui ont tout de même réussi l’épreuve haut la main. L’auteure-compositrice-interprète bilingue s’est dit impressionnée par la qualité de réflexion des jeunes.

Par la suite, la musicienne a composé les mélodies et les accords puis a accompagné les élèves lors de l’enregistrement en classe. Elle a ensuite réalisé les arrangements sonores en studio avant de revenir en classe pour présenter le résultat final aux auteurs-compositeurs en herbe.

Les élèves avaient le dernier mot sur le style musical, mais le choix du thème des chansons était réservé aux enseignants pour s’arrimer avec le curriculum. C’est d’ailleurs la mission de la bourse ArtsSmarts du Conseil des arts de Terre-Neuve-et-Labrador, qui a financé le projet musical de l’école Vanier : « Donner aux écoles la possibilité de renforcer les activités artistiques liées aux apprentissages scolaires et encourager les élèves à développer leurs compétences intellectuelles en participant activement aux arts. »

Invités à commenter l’exercice, les élèves ont entre autres soulevé le plaisir de chanter, de penser les rimes et de créer de la musique en compagnie d’une musicienne professionnelle. D’autres se sont réjouis de manquer des cours de mathématiques en participant à ce projet, mais l’enseignante et directrice adjointe Line Daly leur a fait voir l’activité autrement : « Les apprentissages sont cachés dans la musique! Vous avez dû utiliser vos mathématiques pour calculer le rythme et le tempo. »  

La musicienne Colleen Power s’est dit enchantée de réaliser ce projet avec les jeunes de l’école Vanier. Elle n’en était toutefois pas à son premier projet scolaire. « Il y a quelques années, j’ai travaillé avec des écoles de plusieurs régions de Terre-Neuve-et-Labrador pour faire des projets similaires de chansons en français », conclut celle qui espère avoir d’autres occasions de renouer plus souvent avec ses anciennes amours. L’invitation est lancée!

Texte et photos de Marilynn Guay Racicot, paru dans l’édition du 11 mars 2019. 


VOUS AIMEZ CET ARTICLE?
ABONNEZ-VOUS POUR AVOIR ACCÈS À TOUT LE CONTENU DU GABOTEUR!

Laisser un commentaire