À la Une

Aperçu de l’édition du 5 avril 2021

À LA UNE

Plongée dans l’univers du phoque

Qui n’ a jamais aperçu la tête d’un phoque curieux sortant de l’eau le long des côtes de la province? Derrière cette vision animale, attendrissante ou amusante pour certains, se cache de nombreux enjeux environnementaux, politiques et sociaux. La simple mention du mot «phoque» déclenche en effet des discussions enflammées dans la société terre-neuvienne-et-labradorienne et dans les médias. Dans ce dossier, en pages 6, 7 et 8, Le Gaboteur vous invite à plonger dans l’univers de cet animal aux multiples facettes!

EN MANCHETTE

Une classe d’immersion s’initie au rap québécois

Des artistes hip-hop comme professeurs de français pour des élèves de 12 à 18 ans? C’est l’idée du Centre de la francophonie des Amériques, qui a organisé des ateliers virtuels d’écriture poétique rap pour une vingtaine de classes à travers le Canada, dans le cadre du Mois de la Francophonie. À Terre-Neuve-et Labrador, une classe d’immersion de Stephenville a eu la chance de participer à un atelier avec l’artiste québécois Eman. Lisez plus en page 3!

Jumelage francophone culturel et intergénérationnel

Au cours de l’année, 15 artistes en herbe de la province âgés de 50 ans et plus auront eu la chance d’explorer une discipline artistique de leur choix sous les conseils judicieux d’un mentor. Plaisir partagé, le programme de jumelage virtuel chapeauté par les réseaux des aînés et de la culture de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador, porte bien son nom: la joie qui émane des deux participants et de leur professeur rencontrés par Le Gaboteur est très contagieuse! À découvrir en page 5 de cette édition.

Invitation dans «l’espace du bonheur» d’une artiste

Crochet, peinture, yoga… Anastasia Tiller est une femme aux multiples talents! Originaire de l’Ontario, cette artiste travaille maintenant dans son studio dans la petite communauté de Lethbridge, sur la péninsule de Bonavista. En mars dernier, elle a lancé sa nouvelle exposition intitulée «Room for Happiness» («L’espace du bonheur») au Craft Council de St. John’s, qui se déroule jusqu’au 9 avril. Mais comment cette Ontarienne a-t-elle atterri à Terre-Neuve? Rendez-vous à la page 11 pour en savoir plus!

À LIRE AUSSI DANS CE NUMÉRO

Combattre le changement climatique, un bonhomme de neige à la fois – page 2

Brèves – page 3

L’espace et ses usages – page 4

Rencontre inopinée avec un phoque – page 4

Dans «la cabane» d’une traductrice – page 9

Agenda communautaire – page 9

Rembobinons au poisson d’avril de 1949 – page 10

Rencontre jeunesse en mode 3D – page 10

Notre sentier: Du Port-aux-Paroles – page 12

Consultez l'édition numérique du 5 avril 2021

Laisser un commentaire