À la Une

Aperçu de l’édition du 2 novembre 2020

À LA UNE

Des archives du Gaboteur

Après 36 ans de fonctionnement, Le Gaboteur a couvert beaucoup d’histoires à Terre Neuve-et-Labrador, et continue à mettre en vedette le fait français dans la province. Après avoir fouillé les archives du Gaboteur, senti l’odeur du vieux papier et frotté l’encre sur le bout de nos doigts, l’équipe du Gaboteur est tombée dans une distorsion temporelle. Qu’a t-on trouvé? Quelques articles qui mettent en lumière les racines françaises et acadiennes de Terre-Neuve-et-Labrador. Alors que votre petit bateau navigue habituellement dans l’océan Atlantique, cette fois-ci, on navigue dans le temps! Vous feriez mieux de boucler votre ceinture avant de commencer, c’est un parcours semé d’embûches quand vous vous rendez compte comment le temps passe vite. Vous trouverez la machine à remonter le temps en pages 6, 7 et 8 de cette édition!

EN MANCHETTE

Saint-Pierre-et-Miquelon: le trou dans la bulle Atlantique

Pour les Terre-Neuviens et Labradoriens, une évasion européenne était autrefois relativement facile avec Saint-Pierre-et-Miquelon à seulement une heure de bateau. Et pour certains habitants du caillou, Terre Neuve-et-Labrador est une partie importante de leur vie, que ce soit pour y venir pour des services de santé, des achats ou des loisirs. Qu’est-ce que ça fait d’être à l’extérieur de la bulle atlantique quand on est à deux pas de celle-ci? Anaïs Hébrard raconte en page 3.

Terre-Neuve-et-Labrador dans la Course des régions!

La Course des régions pancanadienne, un concours cinématographique fondé en 2003 par Denise Provenche, arrive à Terre-Neuve-et-Labrador cette année pour la première fois. Le défi? Chaque cinéaste va créer un docu-fiction. Curieux d’en savoir plus sur le concours, Le Gaboteur s’est entretenu avec la coordinatrice du projet ainsi qu’avec le réalisateur franco-terreneuvien qui représentera la province pour la première fois, Michael Fenwick. Lisez plus en page 5.

COVID-19 et l’immunité collective

Des milliers de scientifiques et d’experts de la santé auraient signé la «Déclaration de Great Barrington» (du nom de la ville du Massachusetts où elle a été rédigée le 4 octobre) qui dénonce le confinement et prône un retour aux activités «normales.» Que penser de cette position? Le Détecteur de rumeurs a vérifié. À découvrir en page 9 de cette édition.

À LIRE AUSSI DANS CE NUMÉRO

Brèves – page 2

Trudeau visite virtuellement l’Université Memorial – page 3

Comment fragiliser un territoire – page 4

Le Gaboteur se lave la bouche avec du savon! – page 4

Agenda communautaire – page 10

Capturer l’automne sur la côte ouest – page 10

Une deuxième soirée française réussie chez Mallard Cottage – page 11

Dans nos écoles francophones – page 12

Consultez l'édition numérique du 2 novembre 2020 (abonnés seulement)

Laisser un commentaire