65, Chemin Ridge, St.John's, NL

(709) 753-9585 info@gaboteur.ca

L’Association de la presse francophone (APF) préoccupée par l’indépendance journalistique à Terre-Neuve-et-Labrador

Dans un communiqué publié le 4 décembre 2016, l’Association de la presse francophone (APF) se dit très préoccupée par certaines recommandations contenues dans le Rapport sur la gouvernance communautaire des organismes francophones de Terre-Neuve-et-Labrador adopté le 5 novembre dernier par la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador. « Le rapport préparé par Conrad LeBlanc et Maxime Bourgeois, de la firme Synergie Fr, remet notamment en question l’intégrité de l’un des journaux membres de l’APF, Le Gaboteur »,  écrit l’APF.

« En prenant connaissance des recommandations faites à Patrimoine canadien dans ce rapport, il semble évident que les intervenants du secteur communautaire de Terre-Neuve-et-Labrador consultés semblent croire à tort que leur journal communautaire n’est qu’à toutes fins pratiques un bulletin d’information pour leurs organismes », affirme le président de l’APF Francis Sonier. « Le Gaboteur, comme tous les journaux du pays, est d’abord et avant tout un médium privilégié d’information pour la communauté dans son ensemble et sa rédaction doit jouir de toute l’indépendance nécessaire pour effectuer adéquatement son travail journalistique », ajoute-t-il.

L’APF déplore également, dans ce communiqué, le fait qu’à certaines occasions, ses journaux membres ont été la cible de pressions indues de leurs communautés respectives, ce qui constitue une atteinte directe à la liberté de presse. « L’APF souhaite vivement que ses journaux membres puissent poursuivre ensemble l’important travail qu’ils font présentement au sein des communautés francophones en toute indépendance, et en demeurant d’abord et avant tout au service de la démocratie. »