65, Chemin Ridge, St.John's, NL

(709) 753-9585 info@gaboteur.ca

Il y a 30 ans, la rencontre de deux rêves à La GrandTerre

Le 30 mai 1987, le drapeau franco-terre-neuvien-et-labradorien était hissé pour la première fois à La Grand’Terre, sur la  péninsule de Port-au-Port. Son design avait été adopté le 5 octobre 1986 par les membres de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador. En plus de flotter devant des édifices abritant des écoles et organismes francophones, il est hissé depuis 1992 devant l’édifice de la Confédération pour marquer la Journée provinciale de la francophonie, le 30 mai. En septembre 2014, la conceptrice de ce drapeau avait rappelé dans Le Gaboteur les circonstances de son adoption. Nous rediffusons son texte, pour souligner à notre manière les 30 ans de la première levée de ce drapeau.

 Petite histoire de la naissance d’un drapeau

Lily Fortin, Saint-Jean

Au milieu des années 1980, lorsque j’étais coordonnatrice à l’Association communautaire francophone de Saint-Jean, un ami est venu à mon bureau pour me parler d’un concours qui avait pour but de créer un drapeau pour la francophonie provinciale. Il m’a appris que la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador avait lancé ce concours trois ans plus tôt mais qu’aucun drapeau n’avait été choisi parmi tous les dessins présentés aux assemblées générales des deux années précédentes.  

Comme c’était l’année où la construction d’une école francophone à La Grand’Terre avait été finalement approuvée, le désir d’avoir un drapeau pour la francophonie provinciale était encore plus fort. Toute la population francophone était encouragée  à soumettre à nouveau des idées.

Parmi les critères à respecter, il fallait que l’ascendance française soit incluse et que l’île de Terre-Neuve ainsi que le Labrador soient tous les deux représentés. Pour supporter la cause, j’ai sorti mes crayons de couleurs et j’ai mis mes idées sur papier.

Lors de l’assemblée annuelle suivante de la Fédération, à Corner Brook, tous les dessins soumis étaient exposés, les membres ont voté et le drapeau que j’avais proposé a été choisi.  

Fierté

Première levée du drapeau franco-terre-neuvien et labradorien, 30 mai 1987 à La Grand’Terre. Photo : Francine Labrie/Archives du Gaboteur

Il y avait beaucoup de fierté dans l’air, plusieurs franco-terre-neuviens m’ont dit qu’ils avaient longtemps rêvé d’avoir leur propre drapeau, une preuve indéniable de leur présence et de leur contribution à l’histoire de la province. Les médias étaient présents et l’ambiance était à la fête!

Mais ce rêve de drapeau a vraiment vu le jour lors de sa première levée sur le site où l’école allait être construite, en 1987. C’était la rencontre de deux rêves. Ce projet d’école francophone avait requis beaucoup de travail et de persévérance et le fait qu’un drapeau et une première pelletée de terre se retrouvaient dans une même cérémonie était complètement magique. Quelques larmes ont même été versées. Vieillards et enfants étaient présents et il n’y avait que de l’espoir dans l’air.

Je me rappelle que lors de la levée du drapeau, Robert Cormier qui était alors président de la FFTNL, s’est penché vers moi et il a dit : « Est-ce que tu te rends compte que dans 100 ans d’ici, tu ne seras plus là mais le drapeau flottera encore ». Ces propos me sont toujours restés en tête.

Lily Fortin travaille aujourd’hui en cinéma et en télévision, à Saint-Jean.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *